Vu, lu, entendu # 1

Vu, lu, entendu # 1

Hello ! Comment ça va ce matin ? On se retrouve ce mercredi avec une petite nouveauté sur le blog. Il y a quelques jours, je vous avais questionné par sondage sur Instagram sur la pertinence d’une nouvelle rubrique de recommandations lecture, cinéma, musique et culture. Pour mon grand bonheur, vous avez répondu un grand OUI (à 96% !). Nous nous retrouvons donc ce matin pour le premier épisode de Vu, lu, entendu, qui reviendra une fois par mois avec un livre, un film, une série, un artiste musical que j’ai aimé et qui mérite d’être partagé.

J’espère que cette nouvelle thématique vous séduira, et comme toujours, je serais ravie d’échanger avec vous sur le sujet 🙂

 

Un film : Les Heures Sombres (2h06, sortie le 3 janvier 2018), film biographie britannique de Joe Wright, avec Gary Oldman, Kristin Scott Thomas, Lily James.

Si vous suivez régulièrement mes stories Instagram, vous n’ignorez pas que j’adore le cinéma, et que je m’y rends plusieurs fois par mois. Début janvier, c’est aussi en grande amatrice de biopic et d’histoire contemporaine que j’ai couru en salle pour voir Les Heures Sombres, consacré à Winston Churchill. En mai 1940, Winston Churchill, alors élu au Parlement britannique, est propulsé au poste de Premier Ministre. L’Europe est peu à peu envahie par les troupes nazies, l’armée anglaise est piégée à Dunkerque et le nouveau chef du gouvernement est confronté à la défiance de son propre parti et du Roi, qui privilégie la voie de la capitulation. En un peu plus de deux heures, le film relate les “heures sombres” de ce mois de mai 1940 et comment la conviction d’un seul homme a changé le cours de l’histoire.

La réalisation est efficace, le film ne perd jamais son rythme et ne se laisse pas emporter dans le romanesque. Le casting est royal, avec un Gary Oldman méconnaissable et tellement convainquant qu’on en oublie qu’un acteur se dissimule derrière le personnage.  A découvrir de toute urgence avant la fin de la distribution en salles ou dès sa sortie en DVD.

les heures sombres

les heures sombres
les heures sombres

 

Un livre : Laëtitia ou la fin des hommes (sorti le 25 août 2016), de Ivan Jablonka. Prix Médicis 2016. Editions Points, 8,20€. 

Je suis tombée sur ce livre lors de l’une de mes promenades à la librairie Mollat de Bordeaux. Plusieurs ouvrages de l’auteur avaient été mis en évidence pour annoncer une rencontre publique à venir, et c’est ainsi que je suis passée en caisse avec Laëtitia dans les mains. En janvier 2011, la presse s’empare de la disparition d’une jeune fille de 18 ans près de Nantes, Laëtitia Perrais. Son corps sans vie et démembré est retrouvé quelques semaines plus tard et son meurtrier est confondu, avant d’être jugé et condamné à la réclusion à vie.

Laetitia n’est pas un roman, mais se lit comme un roman. Ivan Jablonka, historien de formation et professeur d’histoire, est parti de ce faits divers pour composer une enquête historique où il renverse les perspectives, et redonne vie à Laetitia, rendue célèbre à cause à sa mort. L’auteur retrace la vie de la disparue, qui a toujours connu la violence, du foyer de ses parents à celui de sa famille d’accueil, puis celle de son assassin. Ivan Jablonka détaille l’enquête policière et judiciaire, et interroge aussi notre société et le pouvoir politique, sur la manière dont ils récupèrent les drames. Au fil des pages se sont déroulées les 18 années d’existence d’une héroïne moderne à qui la vie n’a rien épargné, et dont le nom n’est plus seulement celui d’une affaire criminelle. Laëtitia ou la fin des hommes est un témoignage sur la vie, à lire absolument.

ivan jablonka

Ivan Jablonka © AFP/Patrick Kovarik

Une série : Dark, série allemande fantastique, réalisée par Baran Bo Odar et diffusée depuis le 1ᵉʳ décembre 2017 sur Netflix. 

Abonnée à Netflix depuis plus d’un an, je ne loupe aucune nouveauté et j’ai pourtant encore de nombreuses séries à découvrir. A la fin de 2017, la plateforme de streaming a mis en ligne Dark, série allemande mêlant science-fiction et fantastique, en 10 épisodes de 50 minutes. En 2019, dans une petite ville allemande nichée au coeur d’une foret et près d’une centrale nucléaire, un enfant disparait. Les recherches vont mobiliser quatre familles et exhumer les secrets qui les lient.

J’ai visionné la première saison en un seul week-end et j’ai été captivée. Dark surpasse tout ce que j’ai vu récemment (et même Stranger Things). Le suspense ne s’essouffle jamais, l’ambiance est inquiétante et ne retombe pas une seule fois. Pour vous donner envie de vous plonger dans l’atmosphère de Dark et sans faire de spoil, sachez seulement que l’intrigue est un subtil mélange de Retour vers le Futur, de Lost et de Millenium, et que c’est une véritable réussite.

dark netflix

Une musique : Kid par Eddy de Pretto, premier EP sorti en 2017.

J’ai découvert Eddy de Pretto au mois d’octobre dernier, grâce aux suggestions de nouveautés par Spotify. Ce jeune auteur, compositeur et interprète réussit l’alliance d’une écriture moderne et acide et de mélodies rap entrainantes. Dès les premières écoutes, j’y ai perçu un grand nombre d’influences mais, finalement, Eddy de Pretto a vraiment un style qui lui est propre. Sa voix est belle et puissante. Pour écrire, l’artiste, qui “ne revendique aucun genre musical“, s’inspire de sa vie et de ses expériences (comme La Jungle de la Chope) : ses chansons racontent les joies et les illusions d’un jeune urbain des années 2010. Ses 5 premiers titres sont grandioses et prometteurs pour la suite.

eddy de pretto

© Crédit : Axel Morin

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Comments

comments

Suivre:
Partager:

2 Commentaires

  1. 24 janvier 2018 / 13:44

    Tu m’as donné envie de jeter un oeil à la série, je me suis abonnée à Netflix il y a quelques mois, en ce moment je suis plongée dans les vieux Gilmore Girls 🙂 J’aime aussi beaucoup Eddy de Pretto 🙂 C’est vraiment une chouette idée ce billet!

    • 25 janvier 2018 / 15:00

      Merci beaucoup Tiphaine pour ton enthousiasme 😀 Ah, il faudrait que je regarde Gilmore Girls, de quoi ça parle ?