Au cinéma cette semaine # 2

La semaine dernière, je vous parlais de la perle de ce début d’année en matière de sortie cinéma, YSL de Jalil Lespert.

Cette semaine, c’est à nouveau un biopic que je suis allé voir, pour mon plus grand plaisir.

Lovelace, film biographique de Rob Epstein et Jeffrey Friedman, avec Amanda Seyfried, Peter Sarsgaard, Hank Azaria, James Franco, Sharon Stone,..

147243

Lovelace, c’est l’histoire simple et pourtant bien douloureuse de Linda Boreman (Amanda Seyfried) : jeune fille élevée par par un père aimant mais effacé, et mère stricte et intransigeante (interprétée par Sharon Stone, incroyable et méconnaissable), qui lui enseigne qu’une épouse doit obéissance et soumission à son mari, elle fait la connaissance de Chuck Traynor (Peter Saarsgard), qui devient vite son époux.

Peu à peu, Chuck, libertin, volage et violent, persuade sa jeune épouse de se laisser filmer durant leurs ébats : Linda s’exécute, amoureuse et soumise, et voit les films très personnels tournés par son mari faire le tour des boites de production de films pornographiques.

C’est ainsi que Linda est “découverte”, tourne durant 17 jours “Deep Throat / Gorge Profonde“, le film pornographique le plus rentable de tous les temps, et prend le nom de “scène” qu’on choisit pour elle, Linda Lovelace.

Lovelace n’est pas l’histoire d’une star du X, mais l’histoire d’une femme empêtrée dans le rôle qu’on lui a attribué sans qu’elle ne le veuille vraiment : devenue malgré elle égérie d’une nouvelle liberté sexuelle, victime muette d’un époux qui la prostitue et la force à tourner pour des besoins financiers, spoliée des cachets qu’elle doit percevoir, ce film est le récit d’une existence malheureuse que rien ne semble améliorer.

Linda “Lovelace” Boreman s’en sortira tant bien que mal, retrouvant l’anonymat assez laborieusement, et livrant son histoire dans une autobiographie.

Ce biopic est bien mené car il bénéficie d’une belle écriture. L’histoire est traitée sans mièvrerie et concession. Les comédiens investissent leur rôle à la perfection, avec une mention toute particulière à l’interprète de Linda, Amanda Seyfried, qui se fond à merveille dans ce personnage complexe et tourmenté.

A voir donc sans hésiter s’il est distribué dans vos salles, à défaut, il sera un incontournable à voir en DVD.

****

Dans les prochains jours, nous parlerons tendances en chaussures, puisque je vous expliquerai pourquoi les sneakers sont en passe de devenir les it-shoes de 2014…

Comments

comments

Suivre:

2 Commentaires

  1. 18 janvier 2014 / 08:00

    Personnellement j’ai hâte de découvrir ce film, je t’en dirais des nouvelles !