Philosophie Body positive : et si on s’acceptait enfin ?

blog mode
Photo Laura Van Puymbroeck

L’été arrive à grands pas, et alors que je suis toujours à la recherche de mon maillot de bain pour exhiber fièrement mon petit corps tout blanc, l’un des féminins le plus vendu en France balance du lourd dans son dernier numéro. « Révéler sa beauté : peau lumineuse, cheveux brillants, corps allégé et detox ciblées avant l’été ». Je soupire devant le rayon « presse féminine » de mon kiosque, mais rien d’inattendu, malheureusement. La promotion de l’acceptation de soi ne semble toujours pas être d’actualité dans les rédactions parisiennes. Mais je peux les comprendre : il y a du papier, et derrière, du produit à vendre. (En secret, à ce moment-là, je rêve d’une couverture exhibant une femme tout sourire, la petite quarantaine rayonnante, corpulence et talle moyenne, joliment habillée et maquillée pour sublimer sa beauté naturelle, et au dessous, en gros, le dossier de l’été : « Révéler sa beauté : protéger et sublimer sa peau et ses cheveux, notre sélection de maillots de bains du 32 au 62, dix recettes gourmandes avant l’été ».)

Il y a quelques semaines, sur Instagram. Je tombe sur le compte d’une sportive, vivant à Bordeaux. Sous l’une des images, dévoilant une silhouette mince et sculptée (j’admire l’effort accompli), je lis « merci de nous montrer que la bordelaise est belle, chic, sportive et saine« . J’ai l’impression de lire une réclame des années 40. J’aurai ricané si je n’avais pas vu que le commentaire a été posté par un compte pro, une boutique de prêt-à-porter pour femme du centre-ville. Dans le même temps, dans ma messagerie, les mails pleuvent, et on me propose de me mettre au régime avant l’été. « Retrouve la forme en 8 semaines seulement« . « Une cure express ultra-efficace, jusqu’à 5 kilos perdus en 1 mois« . No way. Les marques concernées n’ont pas cherché à creuser, et n’ont vraisemblablement pas parcouru le blog.

Comme je l’expliquais dans cet article, j’ai fait la paix avec moi-même. J’aime ce que je suis, j’aime le corps que j’habite, et j’ai même beaucoup de tendresse pour mon IMC. Je revendique de vouloir être en forme, d’être sportive, tout en ayant quelques rondeurs. Je pense que l’on peut avoir totalement confiance en soi, être belle et charismatique sans pour autant se loger dans les cases « grande, mince et musclée ». Je pense qu’on peut réussir sa vie et faire une carrière brillante sans pour autant rentrer dans le rang et adopter les codes d’une certaine classe sociale. Je pense aussi que chacune est libre de disposer librement de son corps, de perdre du poids ou d’en prendre, de transpirer à la salle de sport ou de profiter de son temps libre dans son canapé, sans que cela ne change la face du monde. Et les questions de santé relèvent de l’ordre privé. Cette philosophie, venue tout droit des Etats-Unis, a été baptisée body positive.

La body positive philosophy et le pouvoir des blogs

Dans les médias. La campagne présidentielle vient de se terminer, et Emmanuel Macron est fraichement élu Président de la République. Tous les phares sont braqués sur son épouse, Brigitte, de 24 ans son ainée. Ca dure déjà depuis des mois, chacun y va de son commentaire sur cette différence d’âge qui lie deux êtres qui semblent s’aimer passionnément. On doute de la sincérité de ce couple, on critique Madame sur son aspect physique, on fantasme sur les détails de leur vie privée, on fait des parallèles douteux, et l’idée de la relation incestueuse n’est jamais bien loin. La relation entre un homme jeune et une femme plus âgée que lui est donc si socialement inacceptable ? #SalutLeSexismeOrdinaire au passage …

Il y a comme une forme de nouveau totalitarisme dans ce #bodyshaming qui ne dit jamais son nom. Nous évoluons dans un monde occidental où nous sommes toujours la grosse, la maigre, la vieille, la moche, la boutonneuse, la handicapée ou la malade de quelqu’un. Je crois qu’on a atteint les limites de l’acceptable, et il est plus que temps que ça change. Moi, je n’ai plus besoin d’être convaincue. Depuis des années, à mon humble niveau, j’essaie de renverser les normes, petit à petit. Je ne retouche aucune de mes photos, car il m’importe d’ancrer ce que je fais dans la plus stricte réalité. Je tente aussi de prouver qu’on peut être légitime et experte au sujet de la mode, avoir du style et être très inspirante, tout en ayant pas la taille mannequin. Il reste encore tant de choses à faire, et en attendant de renverser enfin la table, le combat se gagne au quotidien.

Accéder à la confiance et à l’acceptation de soi est un chemin intérieur qui peut être long, mais quelques clefs peuvent déverrouiller la situation. L’une des premières est de faire de la bienveillance une valeur suprême. Cultiver la bienveillance envers soi, et envers les autres, c’est s’inscrire dans un contexte positif qui ne peut engendrer que du bien. S’aimer, s’accepter telle que l’on est, en être fière, valoriser ses qualités au détriment des choses que l’on aime moins, et évidemment, s’entourer de personnes bienveillantes. Enfin, apprendre aux petites filles que la beauté est dans tous les corps, dans tous les âges, et dans toutes les origines. Soyons innovantes, et fières d’être parfaitement imparfaites. #BodyPositive 

Alors, convaincue ? 🙂

 

 

blog mode

body positive

blog mode
Photo Laura Van Puymbroeck

Comments

comments

10 Comments

  • Merci merci merci c’est bon de te lire
    J’ai accouché il y a 8 mois, j’ai pris 30 kg au moins la société nous mets une pression d’enfer avec des femmes post accouchement parfaite à la à ligne svelte… Notre copr nous appartient à nous d’en faire ce que l’on veut avec! Ton article me mets du baume au coeur.

  • Que c’est bon de lire cet article Alexandra ! Il faut nous laisser le choix, profiter, s’aimer, s’apprécier et c’est ça qui compte ! Et dès qu’on a réussi à « franchir le pas », à nous de jouer avec, tout simplement ! Certaines marques ne l’ont pas encore compris – c’est con, quand on sait que les tailles de vêtements les plus recherchées sont au-delà du 38 !

    (L’autre jour, je me baladais dans un magasin, rien au-dessus du 38… j’ose croire que les 40, 42 voire 44 avaient déjà été prises d’assaut ! #espoir).

    Et puis, peu importe notre morphologie, nos défauts… Notre point commun à tous, c’est le sourire ! Valeur sûre, qui nous rend beau/belle !
    C’est Florence Servan-Schreiber qui le dit et tu le démontres chaque jour chère Alexandra !
    Tu as à la banane, et c’est agréable à voir !

    Passe une belle journée et à bientôt j’espère !

  • Un très bel article que tu partages avec nous. Le chemin vers l’acceptation de soi n’est pas facile et ton discours fait plaisir à lire.
    Ton blog est une belle source d’inspiration (que ce soit avec les articles mode, déco ou les articles plus personnels comme celui-ci)
    bnne soirée !

  • Chère Alexandra, j’ai fait la découverte de ton Instagram et de ton blog tout récemment, et j’ai été immédiatement conquise… Tu es une véritable bouffée d’air frais au milieu des centaines de comptes et de blogs qui se ressemblent tous. Tu m’as définitivement acquise à ta cause avec cet article ! En temps normal, je ne commente jamais les articles ou les posts mais aujourd’hui, je fais une exception. Je voulais simplement te remercier pour ta bonne humeur contagieuse ; tu es rayonnante ! Enfin une bloggeuse en qui je me reconnais et que je prends plaisir à suivre au quotidien. Bonne continuation 🙂

Vos petits mots sont tous lus et très appréciés. Merci pour les quelques secondes que vous prendrez en laissant votre commentaire :)