Devenir rousse

devenir rousse

Il y a maintenant deux semaines, j’ai réalisé une envie qui me trottait dans la tête depuis fort longtemps : celle de devenir rousse. Ce serait mentir que dire que c’était la toute première fois. ll y a quelques années, aux débuts du blog, j’avais tenté la transformation capillaire à domicile, mais avec des résultats pas vraiment à la hauteur de ce que je souhaitais (et j’étais finalement revenue très vite au brun). Autres temps, autre état d’esprit, (et autres moyens, soyons franches), je me suis décidée à confier mes cheveux à Sculpt, mon salon de coiffure à Bordeaux, pour devenir rousse dans les meilleures conditions, et de manière durable.

Pourquoi devenir rousse ? 

Avant d’entrer dans les aspects techniques du passage au roux, quelques mots sur mes motivations. On ne choisit jamais de changer de couleur de cheveux ou de coupe par hasard. En ce qui me concerne, je souhaitais une vraie transformation capillaire pour la rentrée, et aller vers une nuance moins « quelconque » que le brun. Je souhaitais aussi adopter une couleur qui exprimerait complètement ma personnalité, qui me permettrait de me sentir encore plus en paix avec mon corps et surtout, qui collerait à ma carnation claire et à la couleur de mes yeux. J’ai aussi et évidemment été très inspirée par des bloggeuses que je suis depuis longtemps. Parmi ces filles sublimes qui m’ont donné l’envie, il y a Stéphanie Zwicky (brune devenue rousse et c’est une réussite totale), Pauline de Strange Red Haired, et surtout par la plus belle rousse de l’univers des séries, Christina Hendricks aka Joan Holloway dans Mad Men.

 Mon passage au roux dans mon salon de coiffure

Complètement décidée, j’ai donc pris mon rendez-vous chez ma coloriste et je lui ai exposé mon projet. Céline de chez Sculpt m’a confirmé qu’il était possible de passer ma chevelure de brun à roux. Elle m’a aussi indiqué qu’au vu de ma belle qualité de cheveux et des protocoles doux qu’elle allait utiliser, ils ne souffriraient pas du changement. Je suis donc arrivée au salon pour 10h, et je l’ai quitté vers 14h30. Un peu plus de quatre heures pour un travail assez lourd, en quatre étapes.

Tout d’abord, mes cheveux ont été « démaquillés ». Cette étape consiste à ôter les pigments de mes précédentes colorations brunes. Premier passage au bac, premier shampoing et premier soin. Deuxième étape, la décoloration. Mes mèches se sont éclaircies, mais le temps de pose a été limité pour ne pas aller trop loin et abimer le cheveu. Deuxième shampooing, et un nouveau soin nourrissant avant de se lancer dans la coloration.

Afin d’éviter une couleur trop plaquée et sans reliefs, nous sommes partis avec l’équipe de Sculpt sur l’idée de créer la couleur en deux étapes. On m’a donc d’abord appliqué un balayage cuivré, puis une coloration végétale rousse. Derniers passages au bac avant séchage et coiffage. Lorsque j’ai découvert ma nouvelle tête, j’étais ravie. Mon roux était nuancé et très naturel, et l’équipe a su bien doser la couleur pour trouver le cuivré parfait, ni trop rouge ni trop blond.

Confier son projet de passer de brune à rousse à un coiffeur a un certain coût, et entretenir sa couleur en a également un au quotidien. Selon les procédés employés, la longueur des cheveux, leur couleur de base, les tarifs chez Sculpt varient entre 150 et 200 €, avec un passage nécessaire toutes les 8 semaines environ pour refaire la couleur végétale. Et à cela s’ajoute le coût des shampooings et soins spécifiques au fil des semaines.

sculpté bordeaux salon de coiffure

sculpt bordeaux salon de coiffure

sculpt bordeaux salon de coiffure

Entretenir sa coloration rousse au quotidien

Le roux artificiel est une couleur fragile qui nécessite beaucoup de précautions. A la maison, j’ai évidemment modifié ma routine de lavage et de soins pour que mes cheveux roux le restent le plus longtemps possible. J’ai trouvé un duo de shampoing / après-shampoing dédiés aux cheveux roux en supermarché, dans la marque Revlon. Cette gamme est une nouveauté et pour l’instant je suis vraiment ravie. La texture et couleur des produits est assez surprenante, rouge comme du ketchup, mais contiennent des pigments qui prolongent la couleur.

Une fois mes cheveux lavés et essorés, tous les deux shampooings, j’applique un soin repigmentant Patrice Mulato d’origine naturelle. J’ai choisi la référence Sienne brulée pour accentuer les reflets cuivrés. Je l’applique avec des gants (attention ça tache), puis laisse poser 20 minutes. Ce soin est génial et le résultat est impressionnant. Je pense que je m’achèterai une référence plus claire dans quelques semaines, qui mêle les reflets blonds et cuivrés, pour prolonger ma couleur et l’éclaircir de quelques tons. Le soin Mulato en format flacon-pompe est commercialisé entre 30 et 40€ la bouteille selon les distributeurs.

Par ailleurs, pour conserver une belle qualité de cheveux, j’ai démarré depuis mon passage chez Sculpt une cure de compléments alimentaires Forcapil. Mon projet est de dire adieu au carré court pendant quelques temps, et de faire pousser mes longueurs un peu plus vite tout en les fortifiant. Je ferai une mise à jour de cet article dans trois mois, une fois ma cure terminée. Et pour le brossage doux, je reste fidèle à ma brosse démêlante Tangle Teezer et à mon peigne à grosses dents que je possédais déjà, tout simplement.

J’espère que ce premier bilan vous aura éclairé, donné envie de vous lancer dans votre projet de devenir rousse à votre tour et de confier vos cheveux aux mains d’un bon coloriste.

Le roux, ça vous tente ? Ou déjà tenté par le passé ?

En attendant de vous lire, je vous dis à très vite !

 

entretenir les cheveux roux

entretenir les cheveux roux

entretenir les cheveux roux

devenir rousse

Comments

comments

8 Comments

Vos petits mots sont tous lus et très appréciés. Merci pour les quelques secondes que vous prendrez en laissant votre commentaire :)