Musée du Quai Branly : Tatoueurs, tatoués

Musée du Quai Branly : Tatoueurs, tatoués

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Depuis le 6 mai 2014, le Musée du Quai Branly accueille en ses murs une exposition singulière et inédite : Tatoueurs, tatoués. C’est sous l’impulsion des tatoueurs Julien et Tin-Tin que cette rétrospective est née au sein du Musée des Arts Premiers de Paris.

*

Au travers de cinq sections, et pendant une bonne heure de visite, c’est une approche à la fois géographique, historique et sociologique du tatouage, qui est proposée au visiteur.

*

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

L’exposition s’ouvre sur une vidéo réalisée en 2013, où des tatoués de nombreuses nationalités témoignent dans le cadre d’une convention internationale du tatouage. S’ensuit la présentation des premiers témoignages de tatouages réalisés sur l’homme, avec des peaux et restes humains encrés et momifiés, datant de l’époque du Chalcolithique (3350 – 3100 av. J.-C.), où le tatouage était utilisé à des fins thérapeutique.

*

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

On retrouve également des archives photos et vidéos de l’univers des sideshows anglo-saxons, ou les tatoués étaient exhibés comme des phénomènes de foire dès le 19ème siècle, et des portraits percutants de tatoué(es) par tradition ethnique.

*

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Par la suite, l’exposition s’attarde sur les racines du tatouage à travers le monde, au Japon, en Amérique du Nord et en Europe. On (re)découvre l’art du tatouage japonais, étroitement lié à celui des estampes, et qui trouve son apogée au 19ème siècle. En Europe, les premières traces du tatouage apparaissent chez les Romains et les Pictes, avant qu’il ne soit condamné par le christianisme et ne se réaffirme qu’au 19ème siècle.

*

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Une section est consacrée ensuite au renouveau des traditions anciennes du tatouage à l’ère moderne, avec les évolutions techniques et stylistiques qui le suive : les nouvelles écoles de tatouage et les grands maîtres de la Nouvelle-Zélande, Samoa, Polynésie (Marquises, Tahiti, Hawaii), Bornéo, Indonésie, Philippines, Thaïlande sont explorées.

*

Enfin, pour achever la visite, Tatoueurs, tatoués offre un tour d’horizon des nouvelles cultures conduisent par le tatouage, comme le tatouage latino et chicano, qui puise son inspiration dans une iconographie populaire américano-mexicaine. Une ultime conclusion sous forme de photographies grandeur nature décline le travail d’une nouvelle génération de tatoueurs, toujours plus créatifs et imaginatifs.

*

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

Mademoiselle Modeuse blog mode Bordeaux

*

J’ai passé un moment incroyable en visitant Tatoueurs, tatoués. J’ai apprécié la construction en cinq thèmes, qui offrent une perception et une compréhension temporelle et géographique très claire de la culture du tatouage. Point d’apologie du tatouage, et point de condamnation non plus : l’exposition vise à décrire une culture désormais universelle, et qui trouve toute sa place au nombre des arts majeurs.

*

L’exposition, prolongée une première fois, fermera définitivement le 18 octobre prochain. A découvrir sans attendre.

*

Musée du Quai Branly

37, quai Branly
75007 Paris
Tél. : 01 56 61 70 00

mardi, mercredi et dimanche
de 11h à 19h

jeudi, vendredi et samedi
de 11h à 21h

Mademoiselle Modeuse | Blog mode, beauté & lifestyle à Bordeaux

Comments

comments

Suivre:
Partager:

4 Commentaires

  1. 8 octobre 2015 / 08:59

    Cela m’aurait intéressée !

    • 8 octobre 2015 / 23:15

      C’est jusqu’au 18 octobre 🙂

  2. 7 octobre 2015 / 11:16

    Je ne suis pas une grande fan des tatouages, mais l’expo a l’air sympa !
    La photo de la mamie tatouée est tellement belle, ça change !
    Merci pour la découverte

    • 8 octobre 2015 / 23:16

      Oui, et cette mamie était une artiste de cirque du début du 20ème siècle. La photo date des années 60, peu de temps avant sa mort.