Décoration : mes plantes d’intérieur

plante décoration
Photo Pixabay

Installer des plantes d’intérieur dans son appartement ou sa maison apporte un esprit naturel et végétal à la décoration, mais a également des vertus assainissantes auxquelles on ne pense pas immédiatement. Poser des végétaux sur les meubles est une bonne idée, mais quelles plantes choisir quand on a peu de temps pour s’en occuper ? Il y a quelques mois, je vous avais parlé de la décoration de mon bureau avec un avant / après travaux, pièce où je travaille et que j’ai habillée de plantes. Aujourd’hui, je reviens sur la question avec un nouveau sujet décoration sur le blog et quelques conseils pour bien choisir vos plantes d’intérieur.

Privilégier les plantes d’intérieur robustes

Les plantes sont des entités vivantes, qui possèdent une certaine forme d’intelligence, perceptible notamment lorsqu’elles déploient des mécanismes de défense. Faire mourir ou laisser mourir une plante est toujours dommage, d’autant plus si cela se produit par manque de temps ou de connaissance des végétaux. Au moment de choisir vos plantes, quel que soit le point de vente, n’oubliez jamais de consulter les conditions d’entretien (arrosage, luminosité, hygrométrie). On les retrouve souvent imprimées sur une étiquette collée au pot, ou sur une fiche en plastique accrochée à la plante.

Si vous craignez d’oublier d’arroser vos plantes, optez pour des espèces robustes, nécessitant peu d’eau et d’entretien. C’est le cas des plantes succulentes (ou grasses), comme toutes les variétés de crassulas, de cactus ou les zamioculcas. Issues de milieux arides, ces végétaux se contentent de peu d’eau et sont résistantes aux variations de températures. Pour garnir mon bureau, j’ai choisi précisément ces trois plantes, que je n’arrose quasiment jamais. Il me suffit de les « oublier » pour qu’elles se portent à merveille. En terme de prix, on trouve des plantes succulentes dès 2€ le petit pot en jardinerie.

Pour l’arrosage, j’ai recours à la solution des pots à réservoirs d’eau. J’ai testé le concept en début d’année, et depuis j’équipe peu à peu toutes mes plantes à gros besoin d’eau. Une fois le réservoir d’eau rempli, je suis tranquille pendant au moins une semaine en été, davantage quand il fait moins chaud. La plante puise l’eau dont elle a besoin directement dans la terre, imbibée d’eau par capillarité au fur et à mesure grâce à un système de graviers absorbants. Mes pots viennent de chez Lechuza, disponibles en jardinerie, et dans presque toutes les tailles.

Choisir ses plantes dépolluantes

Outre leur aspect esthétique, les plantes peuvent être utilisées pour assainir l’intérieur et le « dépolluer ». Un nombre restreint de végétaux ont précisément comme particularité d’absorber certaines substances toxiques et nocives qui gravitent dans nos logements, telles que les benzène, xylène, formaldéhyde ou toluène, présents notamment dans les peintures murales, les produits nettoyants ou désodorisants, et de les transformer, par échange gazeux, en matière organique et en CO2 plus sain. Les plantes dépolluantes peuvent aussi nettoyer l’air d’un foyer de fumeurs. Pour mon appartement, j’ai choisi deux variétés de plantes dépolluantes, le ficus et le dracaena. J’aime beaucoup leur aspect exotique et le fait qu’elle soient faciles d’entretien et « increvables ». Côté budget, composer entre 40 et 60€ pour une belle plante dépolluante en jardinerie.

Pour la décoration végétale de mon appartement, j’ai aussi choisi un grand nombre de plantes vivaces de couleurs et de formes différentes. Elles ont toutes des conditions d’arrosage et d’entretien différentes que je connais par coeur. Chaque semaine, je prends quelques minutes pour arroser et entretenir mes plantes selon leurs besoins. Je coupe ou enlève les feuilles mortes, les dépoussière et les change éventuellement de place selon l’ensoleillement du moment. Mes plantes vivaces (ou pérennes) préférées, que j’ai installé chez moi : l’himalayamix, le gardénia (qui fait de jolies fleurs), le citrus (le mien s’épanouit sur mon balcon), le fittonia, le philodendron et le calathea. Pour que mes plantes vivaces se développent correctement, je les ai transférées dans des pots plus grands et dans un terreau fertilisant. Une plante vivace coûte en moyenne 10€, et peut vivre très longtemps si elle est entretenue avec amour 🙂

Si vous avez un animal de compagnie joueur à la maison, les plantes vertes peuvent représenter un problème à gérer. Certaines plantes sont toxiques pour les chats et chiens, il faut être vigilant à ce sujet avant de les acheter, et privilégier des variétés inoffensives si votre bête à poils ne peut pas s’empêcher de mordre ou manger les feuilles. Ici à la maison, Julius joue parfois avec les plantes quand il s’ennuie et qu’il veut attirer mon attention mais préfère chasse les feuilles mortes et dormir dans le canapé.

J’espère que ce petit tour de mes plantes d’intérieur vous aura donné envie de végétaliser votre chez-vous, et de vous mettre à l’horticulture domestique. J’ai personnellement beaucoup appris en m’intéressant aux végétaux, je trouve ça passionnant et mes balades en jardineries font maintenant certains de mes dimanches.

Et vous, les plantes font aussi partie de votre vie ?

En attendant de vous lire et échanger avec vous sur le sujet, je vous dis à très vite !

chartreux

plantes d'intérieur
Les plantes à grandes feuilles : en haut, un philodendron, en bas, un calathea
crassula plante d'intérieur
Le crassula, plante grasse ou « succulente »
plantes d'intérieur
Au fond, un dracaena et un ficus à feuilles claires. Au premier plan, un fittonia.
zamioculcas
Un zamioculcas
dracanea
Plante dépolluante : le dracaena « lemon lime »
plantes d'intérieurs
Dans mon salon : à gauche un zamioculcas, à droite un grand ficus
plantes réservoirs d'eau
Mon Helxine dans son pot à réservoir d’eau

plantes d'intérieur

Comments

comments

2 Comments

Vos petits mots sont tous lus et très appréciés. Merci pour les quelques secondes que vous prendrez en laissant votre commentaire :)