“Je t’écris cette lettre, Alexandra, jeune fille de 18 ans …”

“Je t’écris cette lettre, Alexandra, jeune fille de 18 ans …”

Ma chère Alexandra,

Tu ne liras évidemment jamais ces mots, puisque je t’écris du futur. Un avenir qui te semblera lointain, toi qui avait tellement peur de devenir adulte, mais si proche à la fois, puisque 15 ans ont passés, et que j’ai l’impression de t’avoir quittée hier. Je t’écris pour calmer tes angoisses et te rassurer sur un point : la vie est un jeu qui se joue en plusieurs manches, et jusqu’à la fin.

Tu viens d’avoir 18 ans. On dit que c’est un bel âge, celui de la jeunesse, de la fragilité et de la candeur. Tu es tout ça à la fois, mais tu le vis mal, et je te comprends.

Dans quelques semaines, tu passeras ton bac. Ce diplôme, tu l’as espéré si longtemps, tu t’y es préparée, tu as absorbé un savoir immense qui ne te semble pas toujours bien utile, mais je tiens à te rassurer : tu as bien fait de veillé tard sur tes devoirs pour être brillante à l’école, ton instruction te sera très utile par la suite. Tu ignores de quoi sera fait ton avenir. Tu redoutes de ne pas pouvoir faire les études que tu souhaites (et ton intuition va se confirmer très bientôt), tu évolues dans l’environnement toxique d’une famille qui ne te comprends pas, et je suis au regret de te le dire, les choses ne vont pas s’arranger de ce côté-là.

Puisque je suis là pour te dévoiler un peu de ton avenir, je vais commencer par le plus difficile. Dans quelques années, tu connaitras plusieurs deuils en quelques mois seulement, et tu perdras ton père, plus tôt que prévu. Ta relation avec lui n’est pas, et ne sera jamais, au beau fixe, mais en grandissant, tu te découvriras une capacité de résilience, de force, de pardon et de bienveillance que tu ne soupçonnes pas encore, et qui te permettront de passer ce cap difficile avec le moins de difficultés possibles.

Tu seras plus heureuse à 30 ans qu’à 20

Tu n’aimes pas ce que tu es, tu détestes ton corps de jeune femme, qui te donne quelques années de plus, et sème le trouble autour de toi. Sois patiente et apprends à choyer ce que tu es. Tu me croiras avec difficultés, mais un jour, tu célébreras ce corps et en sera très fière.

Tu tomberas bientôt amoureuse. Tu souffriras beaucoup dans ton petit coeur blessé de ne pas être aimée en retour. Tu t’enticheras de jeunes hommes qui n’ont pas ta maturité, et tu découvriras que tu es une grande amoureuse. N’éteins jamais ce feu qui est en toi, il te permettra de vivre de très belles histoires dans les années à venir.

Tu cherches un refuge, et dans 3 ans à peine, alors que tu ne t’y attends pas, tu rencontreras ton premier grand amour. Tu passeras dix années magnifiques auprès de cet homme qui t’aimera telle que tu es, et qui sera ton premier soutien dans tout ce que tu entreprendras. Tu le rencontreras jeune fille, et c’est devenue une jeune femme accomplie que, malheureusement pour vous deux, cette belle histoire se terminera.

De la fin de cet épisode de ta vie, tu en feras un renouveau. Tu te découvriras heureuse et épanouie dans ton existence de femme active et indépendante. Tu rencontreras de nouvelles personnes, et de nouvelles amours se profileront sans doute. Tu n’auras pas encore eu la chance de devenir mère, mais tu garderas ce projet pour les années qui suivront : sur ce sujet, je ne sais pas encore de quoi l’avenir sera fait pour nous deux.

A l’heure où tu me lis, tu es noyée dans ton incertitude face à ce qui s’ouvre à toi. Tu crains de ne pas trouver ta place dans cette société que tu trouves si rude, surtout pour les femmes. Bientôt, tu devras travailler par nécessité économique, mais tu parviendras à y trouver ton compte avec des emplois plus épanouissants que d’autres.

Je vais aussi te révéler une chose très surprenante : tu trouveras ta vocation un peu plus tardivement que la moyenne, et tu deviendras entrepreneur. Tu ignores encore de quoi il s’agit, car tu n’as même pas de connexion internet chez tes parents, mais un matin de janvier, tu créeras un blog, et tu te surprendras à le tenir avec régularité au fil des années. Ce bébé qui sera ton premier, tu le chériras, et il t’apportera beaucoup de bonheur, comme tu en apporteras aux autres.

Je vais me garder de te raconter plus en détail ce qu’il adviendra de toi dans les 15 prochaines années. Ne cesse jamais de suivre ton intuition, et apprend à te faire confiance. Je viens d’avoir 33 ans, et je te l’assure, ton avenir est plein de promesses.

De là où je t’écris, en 2018, je pense à toi.

blog bordeaux

Photo Clément Dietz

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Comments

comments

Suivre:
Partager:

4 Commentaires

  1. Peix
    18 mai 2018 / 10:35

    Tu as réussi à me tirer une larmichette…Bravo pour cette maturité qui se lit et se voit sur ton visage…nulle doute que l’ado de 18 ans peut être fière de ce que tu es!

    • 19 mai 2018 / 12:40

      Merci beaucoup pour ton joli commentaire Eglantine 🙂

Vos petits mots sont tous lus et très appréciés. Merci pour les quelques secondes que vous prendrez en laissant votre commentaire :)