fbpx
Accueil » Lifestyle ! » Beauté, santé et forme » SPORT | Le bonheur de courir

SPORT | Le bonheur de courir

SPORT | Le bonheur de courir

♡ Courir, source de joie ? Départ d’un incommensurable bonheur ? L’idée paraitra étrange à certaines d’entre vous, et pourtant, c’est bien la réalité, en ce qui me concerne. Ma grande aventure personnelle dans la course à pied à démarré il y a bientôt un an. En janvier 2013, je décidai de chausser ma paire de baskets, et d’aller avaler les mètres, puis les kilomètres, le long des routes.

*

♡ Courir est source de souffrance. C’est comme ça que ça démarre. Et c’est comme ça que ça a marché. Dans mon cas, c’est une question de personnalité : terrienne, je suis dure à la peine, je ne lâche rien tant que j’ai la certitude que ça fonctionnera à la longue. Je suis déterminée et souvent bornée, mais ça paye.

*

♡ Je ne suis pas une athlète née, et je ne suis pas fine et légère. Au début, on a le souffle court, on ne parvient à rien, on se trouve franchement médiocre. Encombrée d’un corps plus lourd que puissant, on se traine, on se porte avec difficulté, on abandonne souvent avant la fin. La période de douleur physique et mentale s’achève au fil des semaines, surtout à l’approche des objectifs qu’on s’est fixés.

*

Courir

♡ Ma première course, je l’ai courue en mai 2013. 21,4 km sur les routes, un semi-marathon, en 2 heures et 38 minutes. Arrivée parmi les dernières participantes, je n’a rien lâché, rien concédé. Je ne me suis pas arrêtée, et j’ai passé la ligne d’arrivée envahie d’autant de fierté personnelle que d’épuisement.

*

♡ Après avoir réussi ce que je considérais comme un exploit à l’époque – courir plus de deux heures -, j’ai connu une phase de décompression étrange. Pas d’entrainement pendant plusieurs semaines, retour au niveau zéro de l’exercice d’endurance en course.

*

Courir

♡ L’envie est revenue deux mois après avoir rangé les baskets au placard. Je m’y suis remise. Le plaisir est revenu peu à peu, et avec, la recherche de nouvelles sensations grisantes. Car c’est bien là le ressort de la course à pied. Courir procure, pour celle qui “s’accroche”, un véritable bien-être, une pure sensation de bonheur et de plénitude. Les sportifs connaissent cette sensation très étrange de trouver du plaisir dans l’effort et l’atteinte de ses objectifs.

*

♡ Paradoxalement, ma pratique de la course n’a pas développé l’esprit de compétition, mais l’exigence envers moi-même. Je me fiche royalement de faire mieux que les autres, mais je mets un point d’honneur à dépasser mes propres records. Je prépare mes prochaines courses, au printemps 2015, et je supporte difficilement de “sauter” l’un de mes entrainements.

*

Courir

♡ Courir m’a permis de retrouver le contrôle de mon corps : plus de bien-être immédiat et un pari sur l’avenir pour vieillir en bonne santé. Longtemps réfractaire à tout exercice physique, devenir semi-marathonienne m’a lentement transformée, et pour le meilleur.

*

♡ A l’aube du passage à l’année 2015, je sais que certaines d’entre vous souhaiteront prendre de bonnes résolutions sportives. Je ne peux que vous encourager à tenter la course à pied, qui nécessite peu d’investissement de matériel et de temps.

*

♡Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que je prends plaisir à partager avec vous mes sessions d’entrainement, et que je proposerai à mes fidèles sur Bordeaux de venir me rejoindre pour courir ensemble. 2015, l’année du running ? Ce sera le cas pour moi, et c’est tout ce que je vous souhaite.

Mademoiselle Modeuse | Blog mode, beauté & lifestyle à Bordeaux

Comments

comments

Suivre:
Partager:

7 Commentaires

  1. 28 décembre 2014 / 20:31

    Ton article est super, je crois bien que cela m’a motivé un peu plus encore à franchir le pas, et enfiler des baskets pour l’année 2015 !!!

    • Alexandra
      Auteur
      29 décembre 2014 / 13:06

      J’en suis très heureuse ! Et très belle découverte que ton blog ! 🙂

  2. 27 décembre 2014 / 12:36

    Non pas encore mais je compte participer à leurs sessions dès le mois de janvier pour m’habituer à courir en groupe en vue du semi d’avril 😉 Et j’espère pouvoir me caler sur leurs horaires car comme toi je préfère courir plus tôt dans la journée,
    ++

  3. 27 décembre 2014 / 08:13

    Super article ! Je me suis reconnue dans nombreux points 😉
    C’est vrai que Bordeaux est une ville particulièrement agréable pour pratiquer la course à pied, d’ailleurs connais-tu l’association A2Running qui propose de se rassembler deux fois par semaine pour des sessions running?
    Et oui pour que 2015 soit l’année du running et surtout celle de mon 1er semi !
    Un très bon week-end à toi,

    • Alexandra
      Auteur
      27 décembre 2014 / 10:41

      Hello Nolwenn ! En effet, je connais A2, puisque j’ai couru avec le groupe en septembre et octobre, et je suis également membre de l’asso. J’ai arrêté de les rejoindre quand novembre est arrivé, car je courrais plus tôt en journée (les sessions à 19h30/19h45) étaient trop tard pour moi, et les différents sas ne collaient pas à l’évolution de mon entrainement : j’ai le rythme de courir avec les bleus, mais je souhaite courir plus longtemps.
      Je pense que je reviendrai de temps en temps me joindre aux runners de A2 quand reviendra le printemps 😉 Tu cours avec A2 aussi ?

  4. 26 décembre 2014 / 10:21

    Bel article, lorsque j’étais lycéenne j’enchaînais les courses (bien que je n’ai pas l’esprit de compétition, je courrir par pur plaisir avec mes copines) et malheureusement un jour j’ai tout lâché, j’ai tenté de m’y remettre à plusieurs reprises, mais étant devant le fait que je n’avais plus le même souffles et les mêmes capacités qu’avant, j’avoue j’ai laissé tomber à chaque fois…
    Alors oui j’aimerais me dire que 2015 sera l’année du running ou n’importe quel sport, tant que j’arrive à me retrouver et surtout à me sentir à nouveau bien dans ma peau.
    En tout cas bravo car à chaque fois que je vois une photo de ton running sur instagram je me dis que j’aimerais avoir autant de volonté que toi 🙂

    • Alexandra
      Auteur
      27 décembre 2014 / 10:50

      Coucou Elodie ! Tu es une sportive dans l’âme, tu as démarré jeune, et rien n’est impossible pour reprendre, car c’est comme le vélo, les bases ne disparaissent pas. Je te souhaite de trouver l’activité dans laquelle tu puisses t’accomplir cette année 🙂 Bises et à très vite.

Translate »

Vous recherchiez quelque chose?