Un week-end à Bruxelles

bruxelles en 2 jours

Il y a maintenant deux semaines, j’ai pris le train pour un nouveau week-end en Europe, à Bruxelles. Ce n’était pas la première fois que je séjournais dans la capitale belge. Mon premier voyage remonte à 2011. J’étais alors restée 5 jours et j’avais plutôt concentré mes visites sur le « grand Bruxelles », avec découverte du quartier des institutions européennes et de l’Atomium, entre autres. Cette fois-ci, je me suis offert un week-end de 2 jours, où je me suis concentrée sur les choses incontournables à découvrir lors d’un séjour court. Voici donc ce matin un nouvel article voyage sur le blog, avec mon petit guide pour découvrir Bruxelles en 2 jours.

Se rendre à Bruxelles avec Thalys

Pour me rendre à Bruxelles, j’ai fait le choix du train. J’ai emprunté le TGV Bordeaux-Paris, puis Gare du Nord, j’ai embarqué à bord du Thalys. La compagnie m’a offert de voyager en première classe. A bord, j’ai pu profiter du wifi gratuit et illimité, et d’une collation servie à la place. Thalys renouvelle son offre à compter du 10 décembre, et proposera des tarifs encore plus bas sur toutes ses gammes. Actuellement, le tarif d’un voyage aller en Comfort 1 est de 142€. Après 1h22 de voyage, je suis arrivée à la gare de Bruxelles Midi, au centre de la ville.

Alors que je privilégie d’habitude la location d’appartement pour être plus indépendante, j’ai choisi cette fois-ci la solution économique de l’auberge de jeunesse. C’était une première fois pour moi, et je n’ai pas été déçue. Les auberges de jeunesse ne sont plus ce qu’elles étaient. Finis les dortoirs immenses où chacun va et vient à n’importe quelle heure de la journée et où les nuits sont difficiles. Selon son budget, il est possible de choisir différentes options, du dortoir mixte aux chambres non-mixtes, en passant par les chambres individuelles. J’ai trouvé un lit pour trois nuits au Sleep Weel Hotel dans le centre de Bruxelles. Un choix économique qui m’aura couté 90€ (soit 30€ la nuit). J’ai partagé ma chambre avec deux autres jeunes femmes dont j’ai pu faire la connaissance, l’italienne Margherita et l’australienne Stephanie. C’était convivial et sympathique, la chambre et les sanitaires étaient neufs et propres, j’ai parfaitement bien dormi car il n’y avait aucun bruit dans les couloirs.

Découvrir Bruxelles en deux jours

Dès ma première journée, j’ai arpenté le centre historique de Bruxelles et ses points incontournables. La Grand Place est l’endroit le plus emblématique de la ville. Cette place carrée, entourée de bâtiments aux façades richement ornées, a connu de nombreux événements de l’histoire belge au fil des siècles. Aujourd’hui, on trouve autour de la Grand Place de Bruxelles l’Hotel de Ville, le Musée de la Ville et de nombreux commerces et restaurants. La Grand Place est considérée comme l’une des plus belles places du monde et avec raison : que ce soit de jour ou de nuit, l’endroit brille de mille feux et offre un spectacle éblouissant.

A quelques mètres de la Grand Place, en empruntant la rue de l’Etuve, vous croiserez au coin d’un mur, posé en hauteur, le Manneken Pis, une petite statue en bronze de 55 cm, représentant un petit garçon en train d’uriner. Il existe un véritable culte autour de ce petit monument installé en 1620, puisque régulièrement, la statue est « habillée » de petits costumes selon les événements et célébrations dans la ville. Une page est d’ailleurs consacrée à compiler les images de ces différents habillements.

Les ruelles du centre historiques sont pleines de charmes. J’ai pris le temps de me promener, d’aller de place en place, et de traverser les Galeries Royales Saint-Hubert, où se trouvent de nombreux commerces. Je me suis ensuite éloignée du centre-ville pour aller découvrir des endroits plus calmes, moins touristiques mais tout aussi charmants. J’ai découvert Ixelles, l’une des 19 communes de la région Bruxelles-Capitale. Cette commune-quartier est peu fréquentée par les touristes et il y règne un esprit de village. On y trouve de nombreux cafés et restaurants, mais aussi commerces, comme les concepts-stores, dédiés à la mode ou à la décoration. Tout près, Saint-Gilles, plus populaire, affiche de belles façades colorées dans ses rues résidentielles. De retour vers le centre de la ville, je suis aussi passée au Sablon et au Petit-Sablon, et devant les nombreuses vitrines d’antiquaires, et sur le quartier de Stalingrad-Midi, où se concentrent de nouveaux établissements de nuit propices à la fête.

bruxelles en 2 jours
La Grand Place de Bruxelles

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours
Le Manneken-Pis
bruxelles en 2 jours
La Cathédrale Saint-Michel et Sainte-Gudule

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours
Place de l’Agora
bruxelles en 2 jours
Place Royale
bruxelles en 2 jours
Le Mont des Arts

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours
Ixelles

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours
Saint-Gilles

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours

bruxelles en 2 jours
Notre-Dame du Sablon

bruxelles en 2 jours

Quelques adresses pour bien manger à Bruxelles

Peck 47 | Je me suis laissée tenter par cette adresse de brunch dans le centre de Bruxelles, à quelques minutes de mon hôtel. Les places sont chères et il vaut mieux arriver tôt (entre 9h et 10h) pour éviter l’attente. On m’avait conseillé Peck 47 pour sa cuisine maison, ses produits frais, bio et locavores et l’originalité de sa carte. C’était juste, on retrouve tout ça, et c’est délicieux dans l’assiette. L’ambiance Brooklyn est très sympathique, et seul bémol : les plats ne sont pas forcément copieux, et l’addition peut vite grimper si on allonge la commande. 47 rue du Marché au Poulet, Bruxelles. Ticket pour une assiette de gaufre salée + un thé + un jus + un granola : 29€

La Bottega della Pizza | J’ai profité de mon passage sur le quartier de Sablon pour déguster les pizzas de la Bottega della Pizza. Les recettes sont originales, les pizzas sont généreuses et garnies de produits frais. Les prix sont cependant un peu plus élevés que la moyenne, avec des pizzas entre 15 et 18 €. Ce restaurant assez discret de façade est une excellente option pour le déjeuner ou le diner. 31, Rue de Rollebeek, Bruxelles. Ticket pour une pizza + une limonade artisanale : 24€

brunch bruxelles

brunch bruxelles

pizzeria bruxelles

Deux musées à visiter à Bruxelles

Pour un week-end à Bruxelles, il est malheureusement nécessaire d’arbitrer le choix des visites. J’ai décidé de ne faire que deux visites, mais de bien en profiter. Je me suis d’abord rendue au Musée Belge de la Bande-Dessinée. Le centre a ouvert ses portes en 1989 et s’est installé dans un bâtiment de style Art Nouveau conçu par Victor Horta, ancien grand magasin de mode, sauvé de justesse de la destruction. Les collections permanentes sont consacrées à l’histoire de la BD belge, à ses auteurs et leur travaux, tandis que les expositions temporaires s’affranchissent des frontières pour évoquer la bande dessinée extra-belge. Actuellement, le centre belge de la bande dessinée propose une exposition éphémère sur Astérix, pour la 40ème anniversaire de l’album Astérix chez les Belges. J’ai adoré ce musée, qui m’a replongé dans certains souvenirs de petite fille et m’a éclairé sur des auteurs que je méconnaissais. 20 rue des Sables, Bruxelles. Tarif plein : 10€  Durée de visite entre 2 et 3h.

Je suis ensuite allée visiter la Maison Horta à Saint-Gilles. Le site est constituée de l’ancienne résidence de l’architecte Victor Horta à Bruxelles et de son atelier. Victor Horta est le clef de file des architectes de l’Art Nouveau en Belgique. Durant ses années d’activités, il a conçu l’architecture de très nombreux édifices à Bruxelles et ailleurs, comme les anciens magasins Waucquez, où s’est installé aujourd’hui le Musée de la Bande dessinée. L’aménagement intérieur de la maison a été partiellement reconstitué au terme d’un long travail de recherche et de collecte des objets éparpillés après la mort de l’architecte.

Le musée impose des règles assez sévères au visiteur : une fois acquitté le droit d’entrée, il faut laisser toutes ses affaires dans un casier à verrou avant d’être autorisé à circuler dans les lieux, et les photographies sont interdites. Il ne faut pas oublier de prendre le petit guide disponible à l’accueil qui permet d’avoir les informations minimales sur chaque pièce au fil de la balade. Le parcours n’est pas didactique, et un effort pourrait être fait à ce sujet par le musée, en proposant par exemple un audio-guide. J’ai cependant passé un très bon moment dans cette demeure surprenante et je pense qu’il s’agit d’un passage incontournable, d’autant plus si on aime l’architecture et le design. 25 rue Américaine, Bruxelles. Le musée est uniquement ouvert en après-midi. Tarif plein : 10€. Durée de visite : 1h.

musée bruxelles

musée bruxelles

musée bruxelles

musée bruxelles

musée bruxelles

musée bruxelles

musée bruxelles

musée bruxelles

maison victor horta
La Maison Horta

Comments

comments

Vos petits mots sont tous lus et très appréciés. Merci pour les quelques secondes que vous prendrez en laissant votre commentaire :)