fbpx
Accueil » Développement personnel » Vers l’acceptation de soi : témoignage et conseils

Vers l’acceptation de soi : témoignage et conseils

robe-imprimée-citrons-soldes

L’une des questions qui m’est le plus souvent posée lors de mes échanges avec mes abonnés Instagram tourne toujours autour de l’acceptation de moi. Comment as-tu réussi à t’accepter telle que tu es ? Comment faire pour parvenir à la même acceptation de soi ?

Au delà de l’envie de partager mon expérience personnelle et de donner les clefs qui m’ont aidé à déverrouiller les choses, je suis toujours autant surprise de la teneur de ces messages.

Pourquoi est-elle devenue si ordinaire, cette idée de ne pas s’aimer pleinement ? Et pourquoi suppose-t-on qu’une personne grosse est nécessairement une personne en manque de confiance en elle ?

L’acceptation sans réserve de soi est indispensable pour parvenir au bien-être émotionnel et mental et il existe beaucoup trop d’idées reçues sur la question. Il est temps de remettre l’église au milieu du village.

 

D’ou vient le manque d’acceptation de soi ?

 

Pour comprendre, il faut se tourner vers le passé. Dès l’enfance, chaque individu est conditionné pour être dans la comparaison (et souvent dans la compétition) avec ses semblables. Cela commence dès l’entrée dans la scolarité. On encourage les enfants à se surpasser et à obtenir les meilleures notes.

Dans la cour de récréation, apparaissent les premiers effets de clans. On peut vite devenir celle ou celui qui sera mis de côté. L’enfant qui sera raillé ou pire, harcelé, si on laisse faire. Les enfants sont cruels les uns envers les autres car ils maitrisent assez mal la notion d’empathie. Le socle de l’acceptation de soi se fige dans l’enfance.

Moi même j’y suis passée. J’ai grandi dans une famille autoritaire, où j’étais sanctionnée dès lors que je n’étais pas à la hauteur de ce que mes parents espéraient de moi. J’ai été une enfant et une adolescente un peu gauche. Classée sans délai “intello” et pas de celles qui font tourner la tête des garçons. Je suis entrée dans ma vie d’adulte avec ma propre personne comme un colis lourd à porter.

Une fois quitté le cocon de l’enfance, les choses ne sont guère meilleures. La validation sociale entre en jeu. Il faut être “comme tout le monde”. Ou bien ne pas trop déborder si on veut être considérée comme une personne qui compte. On peut se sentir dévalorisée ou dépréciée si on ne respecte pas certains codes, si on ne rentre pas dans certaines cases.

 

acceptation-de-soi-avant-après

En 2012

 

Troubles du comportement alimentaire et acceptation de soi

 

J’en ai fait l’expérience il y a quelques années. Je pensais que pour être une personne aimable, il fallait que je sois mince et athlétique. J’étais alors en surpoids, j’ai enchainé les régimes alimentaires restrictifs. J’ai fait du yoyo. Je suis parvenue à tomber au poids le plus bas jamais pesé, autour de 55 kilos pour mon 1m72.

Quand aujourd’hui je me regarde sur les photos de l’époque, j’ai bien du mal à me reconnaitre. Pourtant, au moment où je souris à l’objectif, je me sens trop grosse et je n’ai pas confiance en moi. Je pleure souvent, je suis hyper-émotive. Je suis facilement déstabilisée, notamment dans le travail, dès lors qu’on remet en question mes capacités et mes compétences.

 

Comment parvenir à une plus grande estime de soi ? 

 

Il est tout à fait possible de faire définitivement la paix avec soi-même. Mais ça prend du temps. L’entourage peut parfois avoir un impact fort dans le manque d’estime de soi. Ne cultivez que les relations qui vous apportent du bien et vous font vous sentir authentique. S’éloigner de certains “faux amis” ne fait pas de vous une mauvaise personne mais une personne qui a le souci de son bien-être.

S’accepter, c’est se donner le droit d’avoir de nombreuses “imperfections”, qu’elles soient dans l’apparence physique ou dans son caractère. On acquiert aussi l’acceptation totale de soi en accueillant ses réussites sans honte ni culpabilité. Etre douée et talentueuse est une excellente chose, il n’y a rien de prétentieux à le reconnaitre personnellement.

C’est aussi rester bienveillante avec soi dans les échecs que l’on vit. De la naissance à la mort, le chemin est long et il sera forcément semé d’embûches. Intégrer que ça ne marchera pas du premier coup et qu’il y aura des moments difficiles, c’est se pardonner de tout ce qui pourra survenir. L’idée est de définitivement faire taire son juge intérieur. En se demandant si on serait aussi dur avec quelqu’un d’autre qu’avec soi, on parvient à remettre les choses à leur place.

Cette prise de conscience de la pression que l’on s’impose est aussi l’occasion de réaliser que la comparaison permanente est un poison pour la confiance en soi. La “vie parfaite” dont vous pouvez être témoin chez les personnes que vous admirez n’est pas toujours le reflet de la réalité. Rien n’est plus simple que de jouer la comédie d’une vie rêvée. Ne niez pas votre personnalité. Ne comparez pas, n’imitez pas, inspirez-vous, au besoin. Il n’y a qu’une seule version de vous-même.

 

L’acceptation de soi à l’heure des réseaux sociaux et d’Instagram

 

Parlons des réseaux sociaux. Instagram, réseau social de l’image, est de terrain d’expression de nouvelles normes, essentiellement corporelles. Sur Instagram, l’acceptation de soi est essentiellement celle de son apparence physique.

Les corps acceptables doivent être minces, beaux, jeunes, valides, bronzés et répondre aux critères de beauté à la mode. La chirurgie esthétique, qui n’est désormais plus taboue et ce dès la fin de l’adolescence, est une option tout à fait envisageable si la nature n’a pas été généreuse au départ. Difficile de ne pas se sentir à côté de la plaque quand on voit défiler les images semblables qui représentent la norme en cours.

Depuis quelques années, je plaide pour une plus grande diversité dans les profils représentés sur Instagram. Le chemin est encore long, notamment parce que le message d’ouverture est souvent récupéré à des fins de popularité. Cet été, les publications “Instagram vs Reality” détournées de leur but initial ont fleuri sur le réseau, brouillant d’autant les choses.

Les réseaux sociaux doivent apporter de la joie et du divertissement, pas de la souffrance. Faites le choix d’influenceurs qui vous apporteront de l’énergie positive, pas de la culpabilité. Et si au pire, vous n’y trouvez plus du tout votre compte, rien ne vous empêche de les quitter.

 

L’acceptation de soi n’est pas une question de morphologie

 

Pour terminer et boucler la boucle, je vais revenir à mes propos d’introduction. La vitalité que je dégage via mon contenu en ligne semble être une exception à une règle étrange selon laquelle quand on est en surpoids ou obèse, on serait forcément triste et malheureuse. C’est en tout cas ce que je ressens en analysant les messages de soutien que je reçois.

Ce n’est heureusement pas le cas. Comme j’ai pu vous le montrer plus haut, le bonheur ne réside pas dans un chiffre de poids sur la balance. Je ne suis pas qu’une enveloppe corporelle à la vue du monde. je suis davantage que ça et cet état d’esprit m’a guidé vers mon acceptation. J’ai veillé au fil des années à me centrer avec bienveillance sur moi, à rejeter la négativité. Je me suis entourée de bonnes personnes qui ne me voulaient que du bien. Je leur en suis d’ailleurs reconnaissante.

Parvenir au bien-être mental et émotionnel n’a pas de règles. Si cela passe par une remise en forme complète, entourez-vous des bonnes personnes pour perdre du poids dans les meilleures conditions. S’il vous faut également en discuter avec un praticien qualifié, poussez la porte d’un cabinet. Il n’y a jamais de honte à se prendre en main.

L’acceptation de soi est la clef de la porte vers le bonheur. Face à cette promesse, vous n’avez qu’une seule chose à faire : votre propre révolution.

Une très belle semaine à tous !

Alexandra-Signature

 

Photos à la Une et Instagram : It’s Henriette Studio

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments

comments

Suivre:
Partager:

Vos petits mots sont tous lus et très appréciés. Merci pour les quelques secondes que vous prendrez en laissant votre commentaire :)

Translate »

Vous recherchiez quelque chose?