Accueil » Lifestyle ! » Ma routine sportive de confinement

Ma routine sportive de confinement

faire-du-sport-en-surpoids

Il y a quelques semaines, je vous parlais sur le blog de ma routine de fille ronde et sportive. Cette époque où je me rendais à ma salle de sport deux fois par semaine minimum est pour l’instant derrière moi. Il a fallu m’adapter pour garder au mieux mes habitudes, je fais maintenant du sport en confinement.

Vivez votre confinement sans vous mettre la pression

Petit préambule avant d’entrer dans le détail de mes activités sportives du moment. Dès le 17 mars, j’ai vu fleurir sur Internet et dans mes médias nombre de recommandations pour “ne pas grossir” ou “rester sportive” durant le confinement. Tout le monde y est allé de ses conseils pour rendre cette période la plus productive possible et faire mieux que sa voisine. Sauf que chacun vit le confinement d’une manière différente. Certaines mieux que d’autres, selon sa situation personnelle. Ajouter une injonction aux injonctions déjà présentes dans nos vies, c’est un peu la goutte de trop (pour moi).

Si vous êtes déjà une sportive aguerrie et qu’aucun jour ne passe sans votre session de workout, poursuivez vos efforts et le confinement ne changera rien à votre vie. En revanche, si votre truc, c’est de ne pas passer votre vie à vous challenger, centrez-vous sur votre équilibre personnel. Personne ne vous en voudra de ne pas sortir de votre confinement sans afficher des abdos bien dessinés.

Quand le confinement a démarré, j’avoue que je me suis dit que j’allais mettre à profit cette période pour aller plus loin dans ma pratique sportive. Je m’étais fixé de faire du fitness tous les matins à défaut de pouvoir sortir dehors. Mais finalement la réalité de mon confinement m’a fait redescendre sur terre.

Mon appartement n’est pas conçu comme une salle de sport. De plus, au quotidien, j’ai une activité physique très centrée sur l’endurance et le cardio, avec du vélo, de la marche, de la course. Faire des enchainements sans bouger de mon salon n’est pas ce que je préfère. Je suis donc revenue vers des choses plus ludiques, plus douces et je m’en porte très bien.

Faire du cardio avec plaisir : le fitness danse

Avec le confinement, je n’ai jamais autant passé de temps devant les écrans. L’année dernière encore, je ne rechignais pas à me mettre devant des sessions de fitness en ligne. Enchaîner les squats, fentes et autres crunchs sur mon tapis n’était pas problématique.

 

Depuis mars, je me suis lassée. J’ai besoin de sport plus léger, plus artistique, j’adore danser. Quand je suis tombée sur les cours de fitness dansés au terme de mes recherches sur Youtube, j’étais en joie.

L’avantage, c’est que personne ne juge votre style, que la difficulté ne se fait pas ressentir tellement c’est euphorisant. J’aime beaucoup la chaine américaine qui s’appelle Pop Sugar Fitness et qui propose des centaines de vidéos dans cette thématique.

Une heure de marche par jour

Avec le confinement, chacun a été invité à rester bien à l’abri chez soi. Cependant, parmi les sorties autorisées figure celle pour les activités sportives. Limitées à 1 heure et en solo, elle vous permettent cependant de ne rester que dans un périmètre d’un kilomètre autour de votre domicile.

Au départ, j’étais réticente à sortir. Je ne voulais croiser personne pour ne pas prendre le risque de tomber malade. La solution que j’ai trouvé, c’est de sortir marcher dans mon quartier, à une heure tardive. Les rues sont désertes et ma balade est d’une tranquillité inégalée.

 

 

Je sors le soir, entre 21h et 21h30, au moment de la tombée de la nuit. Mon circuit de marche est toujours le même (il fait 3,6 kilomètres) et je ne déborde pas de ma zone de confinement. J’ai réalisé en m’astreignant à ma marche quotidienne que je me sentais vraiment mieux. Et que ça me permettait de mieux vivre la privation de la liberté de circuler comme je le voulais.

Une pause stretching quotidienne 

Les étirements sont souvent considérés comme le parent pauvre du sport. Parce qu’ils ne permettent pas de brûler beaucoup de calories, ils sont parfois oubliés. Pourtant, le stretching pour ce qu’il est, sans être une activité de complément, est extrêmement bénéfique.

Depuis quelques semaines, je me suis fixée de pratiquer 20 minutes de stretching par jour. Pourquoi ? Parce que j’ai réalisé que ma sédentarité forcée m’avait fait perdre de la capacité musculaire et articulaire. Les spécialistes du sport s’accordent tous pour dire que les étirements quotidiens sont une assurance vie. Je partage cet opinion. Le corps est une machine qui a besoin d’entretien.

 

 

Le stretching pratique en douceur et avec régularité le permet. Sans aller dans la douleur, il redonne ou entretient l’amplitude articulaire et musculaire. Là encore, je m’aide de Youtube. La vidéo de Lucile Woodward est une bonne source pour des exercices au sol dans la tranquillité de son intérieur.

J’espère que ce sujet sur ma routine sportive du moment vous aura donné envie de pousser les meubles en attendant la fin du confinement ? Et vous, à quoi ressemble votre routine sportive à la maison ? Une belle fin de semaine et à très vite !

Alexandra-Signature

Photos It’s Henriette Studio

 

surpoids-et-sport

Comments

comments

Suivre:
Partager:

2 Commentaires

  1. 5 mai 2020 / 16:42

    Merci beaucoup pour le conseil, je suis assez sportive et ce matin j’ai fait le stretching avec Lucile j’ai beaucoup aimé 🙂

    • Alexandra
      Auteur
      6 mai 2020 / 19:11

      Avec plaisir Mélina 🙂

Translate »

Vous recherchiez quelque chose?