fbpx
Accueil » Cityguide / Récit(s) de voyage(s) » Paris Haute Couture, exposition à l’Hôtel de Ville de Paris

Paris Haute Couture, exposition à l’Hôtel de Ville de Paris

IMG_0149

Je vais vous compter l’expérience d’une véritable émotion esthétique.

Mon amour de l’art et de son histoire m’ont poussés, comme souvent, à me rendre à l’exposition “Paris haute Couture”, organisée à l’Hôtel de Ville de Paris. Après avoir patiemment fait la queue, je suis entrée dans les lieux. L’exposition est totalement gratuite, et se déroule en deux temps. Prendre des photographies est interdit, c’est pourquoi les images illustrant mon article sont celles du catalogue de la manifestation.

En préambule, l’exposition rappelle que l’idée de “haute couture” n’a pas été inventée en France : inventée par le couturier anglais Worth à la fin du 19ème siècle, la haute couture est une véritable révolution dans le petit monde de l’habillement.

Jusque là, le sur mesure se fait exclusivement à la demande de la cliente : c’est elle qui choisit la coupe, le tissu, le motif des imprimés, trouvant là la manière de se différencier du “prêt-à-porter” diffusé dans une nouvelle institution : le Grand Magasin.

C’est ensuite un récit chronologique détaillé du secteur textile et créatif de Paris, de l’époque de la révolution industrielle, où l’on comptait près de 200 maisons de coutures répertoriées, au passage au XXème siècle, marqué par l’explosion des maisons Poiret et Lanvin qui ont lancé le concept de “maison de haute couture”, en passant par les décennies 1920-1950, qui ont vu s’asseoir le prestige de certaines maisons comme Chanel, Balenciaga, Dior. Il est rappelé que la notion de “maison de haute couture” est rigoureusement encadrée par la loi, et qu’il n’en existe qu’un nombre restreint, regroupé au sein de la Chambre Syndicale de la Haute Couture.

Intégrer cette Chambre Syndicale n’est possible que sur des critères très stricts, mais bon nombre de jeunes créateurs ont rejoint la Chambre depuis quelques années.

exposition-Paris-Haute-Couture

Les photographies, vidéos et pièces de collection exposées pour illustrer ce parcours pédagogique sont émouvantes, car on prend conscience, dans l’hypothèse où on pouvait encore l’ignorer, que la haute couture est un art à part entière, nécessitant collaboration de savoirs-faire entre les petites mains et le génie du créateur, et heures de travail nombreuses avant de pouvoir dégager une collection.

Il est expliqué que chaque créateur possède sa propre méthode de travail, certains se dégageant par exemple davantage de la nécessité de crayonner et dessiner pour fixer dans leurs esprits l’idée d’un modèle. C’est ainsi que certains créateurs n’ont jamais laissé un seul dessin de leur main, leur mémoire leur suffisant à marquer leurs idées.

La première partie de l’exposition se termine par l’exposition sous vitrine d’une pure merveille, prêtée par les ateliers Chanel. Il s’agit d’un modèle haute couture de 2012, une robe et un boléro de tweed bleu entièrement rebrodés de pierreries. On en oublierai presque que l’objet de ce travail de fourmi, de ce travail d’artiste et d’artisan est un vêtement.

Paris-Haute-Couture-Hotel-de-Ville-Paris-Galliera-981

On passe ensuite à la seconde partie de l’exposition, après avoir aperçu un trombinoscope de portraits très émouvants, ceux des tous les créateurs français de haute couture, disparus ou encore vivants.

La suite est une exhibition d’une partie des pièces composant les collections du Musée Galliera. On chemine entre les vitrines de ces mannequins inertes mais portant des créations presque vivantes, tant elles bouillonnent de jus et d’esprit créatif. Chacune de ces robes est sublime. On retrouve évidemment Lanvin, Chanel, Nina Ricci, Balmain, Carven, Christian Dior, Givenchy, Cardin, Yves Saint Laurent, Courrèges, Jean Paul Gaultier, Lacroix ou encore Alaïa.

robe-palmyre-dior-paris-haute-couture

La robe du soir Palmyre, de Christian Dior a appartenu à la Duchesse de Windsor (collection automne-hiver 1952)

expo-paris-haute-couture-image

A gauche : robe du soir, maison anglaise Worth, vers 1895.
A droite : ensemble du soir Balenciaga, 1967.

Nul besoin de le rappeler donc, cette exposition est incontournable. Courrez-y si vous êtes de passage à Paris, il ne reste que quelques jours !

INFORMATIONS PRATIQUES :

“PARIS HAUTE COUTURE”
Exposition temporaire à l’Hôtel de Ville
Du 2 mars au 6 juillet 2013

Ouvert tous les jours de 10 h à 19 h (sauf les dimanches et les jours fériés)

Entrée gratuite

Acces
Hôtel de Ville
Salle Saint-Jean
5 rue Lobau, Paris 4e

Métro : Hôtel de Ville, Rambuteau, Pont-Marie, Saint-Paul

Comments

comments

Suivre:

4 Commentaires

    • Alexandra
      26 juillet 2013 / 23:00

      Merci !

  1. colinechavaroche
    2 juillet 2013 / 17:49

    J’ai pas eu le temps d’aller voir cette expo quand j’étais à paris
    je regrette :s
    merci pour ces quelques photos 🙂

    http://Fashioneiric.blogspot.com

    Coline ♡

    • Alexandra
      2 juillet 2013 / 23:04

      Mais tout le plaisir est pour moi 😉

Translate »

Vous recherchiez quelque chose?